Après de mauvais résultats en 2019, TripAdvisor va licencier 200 de ses cadres et employés. Analyse d’une passe difficile avec Guilain Denisselle.

C’est Bloomberg qui a sorti l’information après s’être procuré une note interne à destination du personnel de Tripadvisor Inc. et signée de son PDG Steve Kaufer en date du jeudi 23 janvier. En substance, la patron du site y annonce un certain nombre de mouvements en interne au niveau du board et le licenciement de 200 salariés.

Cette décision est à mettre en relation avec les piètres résultats de TripAdvisor : au troisième trimestre 2019, le groupe voyait son chiffre d’affaires et son résultat net baisser respectivement de 7 et 28%, et à 30$ l’action, son cours en bourse perdait 20%.

Dans un édito au vitriole, Guilain Denisselle, spécialiste de l’hôtellerie, voit dans ces mauvais résultats la conséquence de la concurrence – qu’il juge déloyale – de Google Travel qui, cette année, est monté en puissance sur ses fonctionnalités « comparateur » et « recommandation ».

Cependant, quand on interroge l’analyste sur le contexte de ce plan de licenciement, il est loin de s’en tenir à la politique agressive de l’entreprise de Mountain View. « La politique arrogante de TripAdvisor en matière de droit de réponse (des hôteliers suite à de mauvais avis, ndlr), leurs tarifs à la tête du client, leurs marges indécentes de 50%, leur intégration ratée du site d’activités Viator à TripAdvisor Experiences » sont au nombre des griefs qui agissent aujourd’hui en effet boomerang.

Parmi les nominations citées dans la fameuse note interne de TripAvdisor, la présidence de Viator change. Le nouveau dirigeant s’attellera à la séparation totale de la plateforme de réservation d’activités du reste de TripAdvisor Experiences, signe de l’échec de l’intégration de Viator, acheté par la marque au hibou en 2014, et vraisemblable prélude à sa revente.

 



Source