Invité à la 56e conférence de Munich sur la sécurité, le président Emmanuel Macron s’est exprimé samedi matin sur plusieurs sujets d’actualité, notamment les menaces que fait peser la Russie sur les démocraties occidentales.Selon lui, la Russie va « continuer à essayer de déstabiliser » les démocraties occidentales via la manipulation des réseaux sociaux ou des opérations dans le cyberespace.Une déclaration qui a un écho particulier alors que Benjamin Griveaux vient de renoncer avec fracas à la course aux municipales à Paris après la diffusion d’un article rédigé par l’artiste et opposant russe Piotr Pavlenski.Lors d’une séance de questions-réponses avec l’audience, le président français a qualifié la Russie « d’acteur extrêmement agressif » dans ce domaine. Le thème choisi cette année pour la conférence de Munich est « Westlessness », ou déclin de l’Occident.« Je n’ai pas de frustrations, j’ai des impatiences »Le président français Emmanuel Macron s’est aussi dit « impatient » face au manque de réaction allemande sur l’Europe et ses projets de réformes de l’UE.« Je n’ai pas de frustrations, j’ai des impatiences », a-t-il avancé, en appelant à « des réponses claires » du couple franco-allemand et de ses partenaires sur les défis européens.Cette déclaration rebondit sur la prise de parole du président Allemand, M. Steinmeier, qui avait déclaré plus tôt : « L’Allemagne doit davantage contribuer à la sécurité de l’Europe, y compris financièrement ».« Affaiblissement de l’Occident »Le président français a également déploré « un affaiblissement de l’Occident », contrairement au secrétaire d’État américain Mike Pompeo, lequel estimait que « l’Occident est en train de gagner, et nous sommes en train de gagner ensemble »Newsletter – L’essentiel de l’actuChaque matin, l’actualité vue par Le Parisien« Nous allons être de plus en plus bousculés par d’autres projets et d’autres valeurs », a relevé Emmanuel Macron, pointant « une forme de repli relatif » des Etats-Unis et une « reconsidération de leur relation » avec l’Europe.Plus tôt, le président allemand M. Steinmeier avait accusé les États-Unis, la Russie et la Chine d’alimenter la méfiance et l’insécurité dans le monde.Il s’agit de la première participation d’Emmanuel Macron à la conférence de Munich sur la sécurité, qui réunit 500 leaders du monde de la politique, de l’économie et de la société civile, pour débattre de la sécurité et de la défense dans le monde. La conférence se terminera dimanche.


Source


Crédits photo : www.leparisien.fr


Source de l’article : www.leparisien.fr


Source: http://www.leparisien.fr/international/pour-macron-la-russie-va-continuer-a-essayer-de-destabiliser-les-democraties-occidentales-15-02-2020-8260278.php