Toujours en lice pour le gros globe de la spécialité, Alexis Pinturault prépare avec beaucoup de sérieux et d’envies cette course à Hinterstoder en Autriche. Devant les médias, le tricolore a expliqué que tout peut se décider à l’issue du week-end.

Ce week-end est-il primordial dans la course à la Coupe du monde ?

“C’est un week-end assez important, les autres week-ends aussi. Je suis relativement loin derrière Kilde actuellement. Tout est possible et envisageable. L’une des difficultés, ce sera aussi de faire avec le décalage horaire (avec le Japon, où les skieurs se trouvaient le week-end dernier). Nous les slalomeurs, on est rentrés un jour plus tard que les géantistes. Vingt-quatre heures à ce niveau-là, ça fait une bonne différence. C’est un peu le défi de la semaine, essayer de récupérer au mieux du décalage horaire pour être le plus prêt ce week-end. Je ne me suis pas beaucoup entraîné. On est arrivé lundi soir, mardi je me suis reposé, mercredi j’ai skié et jeudi pareil, je ferai légèrement du super-G. Mais c’est plus histoire de garder de l’influx que de s’entraîner.”

En quoi la station de Hinterstoder, que vous retrouvez ce week-end, est-elle spéciale pour vous ?

“J’ai de bons souvenirs là-bas. C’est une piste un peu particulière pour moi : chaque coureur, quand il arrive en Coupe du monde, il a une relation particulière avec la piste où il a marqué ses premiers points. Moi, c’est le lieu où j’ai mis mes premiers points, automatiquement c’est une piste que j’apprécie. J’aime en plus de ça courir en Autriche. Et elle fait partie des pistes qui sont plutôt belles et exigeantes parce que le géant est long, le super-G est long. C’est difficile physiquement.”

Le profil du super-G est-il plus orienté technique que vitesse pure ?

“Oui clairement. Ce n’est pas purement technique parce que les super-G sont maintenant plus directs qu’à l’époque. Mais ça reste un super-G technique, l’un des plus techniques de l’hiver. C’est d’ailleurs pour ça que je suis au départ et que dès le début, on avait coché Hinterstoder pour le super-G.”

Propos recueillis lors d’un point presse



Source


Crédits photo : www.sport.fr


Source de l’article : www.sport.fr


Source: https://www.sport.fr/ski/pinturault-pense-que-tout-peut-se-jouer-a-hinterstoder-672550.shtm



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
32 ⁄ 16 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.