« On avait une vie avant. On a une vie après. » Un accident est toujours une épreuve marquante dans une existence. Mais il existe des possibilités pour rebondir dans l’adversité.

C’est la raison pour laquelle Gilles Descamps a créé, en 2018, Osportco, une association qui aide les personnes en situation de handicap grâce à la pratique sportive. La structure, qui va se développer dans plusieurs villes du Cher et de la Région Centre-Val de Loire, commence son déploiement à Saint-Amand-Montrond avec un début d’activité qui devrait débuter dans les prochaines semaines.

« L’estime de soi permet de rebondir dans la vie »

L’association ne se résume pas à un passe-temps pour personnes en fauteuil roulant. Sa vocation repose sur un enjeu sociétal. Outre les maux physiques, il y a aussi la douleur morale : « Après avoir été accidentés, on se retrouve hospitalisés et la vie change complètement, souligne Gilles Descamps. Des sentiments comme la colère et la perte de l’estime de soi peuvent naître. On n’est plus ce que l’on était. Alors que l’estime de soi permet de rebondir dans la vie. »

C’est là qu’intervient la thérapie par le sport. Une méthode efficace pour retrouver de l’amour-propre : « Quand on se retrouve dans une équipe, on commence à avoir une place dans un groupe, ajoute Gilles Descamps. Quand on est reconnu dans un groupe, l’estime de soi renaît. Les activités de l’association sont complémentaires des soins que les personnes peuvent recevoir. »

La ville de Saint-Amand-Montrond a été la première à répondre favorablement au projet d’implantation d’Osportco qui s’apprête ainsi à intégrer un local situé dans la Maison des syndicats, impasse Mallard. Les activités sportives, elles, se dérouleront sur le terrain mitoyen, le long de la rivière Marmande. Il sera peint en rouge, en référence à l’une des deux couleurs de la capitale du Boischaut.

Les premiers contacts entre Gilles Descamps et la municipalité saint-amandoise ont été établis voici quelques mois. « Le projet permet à des personnes à mobilité réduite de faire du sport. Permettre à cette association de pouvoir se développer était une évidence », estime Guy Lainé, adjoint au maire chargé des Relations extérieures, des Affaires générales et du Sport.

Dans les prochaines semaines, plusieurs activités sportives seront donc proposées à Saint-Amand-Montrond, à commencer par du rugby fauteuil à VII et du basket fauteuil. 

Gratuite, l’adhésion à l’association n’est pas ouverte seulement aux personnes en fauteuil roulant. « Les personnes qui ne sont pas en situation de handicap peuvent également participer aux activités mises en place par Osportco », confirme Gilles Descamps. Trois modes de pratique sont possibles : thérapie, loisirs et compétition.

La création d’une web TV

Aussi, Osportco effectue un effort important sur l’aspect communication et visuel. Chaque section qui accueillera une structure de l’association possède déjà un logo avec un animal pour chaque ville. Par ailleurs, une équipe rédactionnelle va prendre place dans chacun des clubs et servira de base pour la constitution d’une web TV. Cette dernière sera chargée de partager les activités de l’association sur une plateforme.

 

Pratique. Contact au numéro suivant : 06.22.07.30.45 et par mail à [email protected]

Fauteuils. Osportco souhaite acquérir quatorze fauteuils roulants qui permettront une activité sportive, à raison d’une somme d’environ 2.500 euros TTC par véhicule. L’association annonce avoir déjà le soutien de plusieurs mécènes locaux pour la réalisation de son projet.

Guillaume Faucheron



Source