« Nous savons malheureusement ce que valent les promesses du gouvernement »


Laurence Dumont (PS) a présenté ses vœux, mercredi 15 janvier 2020, à Épron (Calvados). La députée en a profité pour fustiger la politique du gouvernement d’Édouard Philippe et appeler au rassemblement de la gauche pour les élections municipales.

La députée socialiste Laurence Dumont a aussi fait un bilan de son action politique à mi-mandat. | OUEST-FRANCE


  • La députée socialiste Laurence Dumont a aussi fait un bilan de son action politique à mi-mandat.
    La députée socialiste Laurence Dumont a aussi fait un bilan de son action politique à mi-mandat. | OUEST-FRANCE

Une centaine de personnes étaient venues écouter Laurence Dumont dans la salle du restaurant scolaire d’Épron, mercredi 15 janvier 2020. Ils ont vu une députée socialiste toujours combative, notamment contre la réforme des retraites ou les moyens attribués aux collectivités locales. « Nous savons malheureusement ce que valent les promesses de l’actuel gouvernement ou du chef de l’État », rappelle-t-elle, après avoir réglé ses comptes localement.

« Lors de ces élections [législatives], j’ai pu compter sur le soutien de nombreux citoyens, élus et maires de la circonscription pendant que d’autres, comme à Mondeville, cédaient aux sirènes d’une nouvelle offre politique que nous savions pourtant mener inéluctablement vers l’ultralibéralisme, a-t-elle clamé, en référence au soutien d’Hélène Burgat, la maire de Mondeville, au candidat En Marche. À mi-mandat, je n’oublie rien. »

« L’union est toujours un combat »

Dans ses vœux, l’élue de la deuxième circonscription du Calvados a glissé quelques exemples de son action politique. De ses combats pour la jeunesse et le handicap à la fermeture de la sucrerie de Cagny qu’elle « regrette vraiment profondément ». Elle y ajoute l’organisation du forum des métiers dans la culture prévu en 2020, « qui me tient particulièrement à cœur », et le projet « Partageons tous ensemble la passion des jeux », en lien avec les JO de 2024.

Dès l’entame de son discours, elle a aussi rappelé que les élections municipales approchaient. Après avoir salué les élus de sa circonscription qui ne repartiront pas, elle a lancé un message aux candidats de gauche. « Je le dis aujourd’hui, seul le rassemblement est un ferment de victoire et d’espérance. L’union est toujours un combat, dit-on. »

« C’est ce que veulent les électeurs de gauche », souhaite-t-elle rappeler.

Partager cet article

Caen. Laurence Dumont : « Nous savons malheureusement ce que valent les promesses du gouvernement »Ouest-France.fr



Source