Il est parfois facile de se perdre dans les méandres des propositions des candidats à une élection. Surtout dans ce scrutin municipal montpelliérain qui ne compte pas moins de douze candidats, au moins, à un mois du scrutin.

Alors, le candidat En marche Patrick Vignal tente une stratégie inédite sur la forme pour guider les électeurs sur le chemin de ses idées : un plan de la ville qui détaille, quartier par quartier, l’essentiel de son projet.

“Regardez, on est sur la Comédie, donc le centre-ville, voilà ce que j’y propose : un commissariat mixte 24 h / 24, un quartier d’affaires qui amènera 3 000 emplois, un écoquartier en ossature bois, la rénovation de 8 000 logements, une cité du cinéma et des navettes électriques pour la livraison du dernier kilomètre”, pointe-t-il le doigt, enthousiaste, sur l’Écusson.

Ses projets

Vingt-deux quartiers sont ainsi recensés, dans lesquels on trouve pêle-mêle “la priorité à la rénovation urbaine et l’arrêt des vendeurs à la sauvette” à Gambetta ; “0 logement et la création d’une sortie d’autoroute pour le nouveau stade ” à Cambacérès ; “la création d’une maison pour tous” à Port-Marianne ; “100 % du parc ouvert” au domaine de Méric ; “la modernisation du CHU et la mise en service de la ligne 1 de tramway 24 h/24” à Hôpitaux ; “la reconversion du stade et la création d’une pépinière d’entreprises” à La Paillade ; “l’expérimentation d’une régie de quartier” à Figuerolles…

Sur son plan rêvé de Montpellier, Patrick Vignal indique également les projets routiers qui doivent “compléter le périphérique et délester la circulation en ville de 35 % “, le réseau de pistes cyclables qui relie les quartiers ou encore son téléphérique qui doit amener d’une gare à l’autre.

Le document, imprimé à 100 000 exemplaires sera distribué dans les boîtes aux lettres et sur les marchés. Où le député-candidat espère faire la démonstration qu’il est lui-même un bon plan pour les Montpelliérains.

La “sanctuarisation” de Montcalm
Sur son plan, le lieu a changé de nom. Le parc Montcalm devient “le bois” du même nom. Le député était hier sur place pour signer avec l’association des Gardiens de Montcalm une convention de “sanctuarisation”. “En 2014, avec Jean-Pierre Moure, nous avions planté un arbre, ce n’était rien ! Aujourd’hui, je m’engage à préserver ce poumon vert de la ville. Il y aura 0logement, de nouvelles plantations d’arbres et arbustes et on y proposera des guinguettes éphémères pour en faire un lieu de vie”, énumère Patrick Vignal qui pense enfin raccorder le parc à l’avenue de Toulouse.

 



Source


Crédits photo : www.midilibre.fr


Source de l’article : www.midilibre.fr


Source: https://www.midilibre.fr/2020/02/14/municipales-le-bon-plan-de-patrick-vignal-pour-les-montpellierains,8731089.php