En séance de sophrologie pour les ados au studio Marga, à Paris (11è) (INGRID POHU / RADIO FRANCE)La sophrologie vise à développer la connaissance de soi à travers l’écoute de ses ressentis. Elle permet de mobiliser ses ressources et d’améliorer son potentiel et son bien-être au quotidien. Qu’est-ce que les ados attendent de la sophrologie ? “D’être moins stressés, de prendre du temps pour soi et de partager des moments avec des personnes”, répond Emma, 13 ans. “Moi j’attends de déconnecter pendant une heure, de ne penser à rien, de me laisser juste aller et guidée, poursuit Suzon. C’est comme si on était dans sa bulle pendant une heure, on est déconnecté du monde.”  “La sophrologie vise votre bien-être, leur explique d’abord la sophrologue Valentine Benoist. Imaginez : c’est comme si vous étiez touriste d’une nouvelle expérience, vous allez observer ce qui se passe dans votre corps, sans jugement et avec beaucoup de bienveillance.” Elle propose de débuter la séance avec une première Relaxation Dynamique (RD) appelée “rotations axiales”. Il s’agit de laisser aller le haut du corps en traçant avec les bras comme un cercle autour de soi. “Vous délimitez ainsi votre cercle de sécurité, où personne ne peut venir vous embêter.”Les jeunes participants effectuent aussi l’exercice des “Hémicorps”, qui permet d’étirer la partie droite et la partie gauche de son corps. “Ici, l’intention est de vous imaginer en train de diffuser en vous cette sécurité intérieure, dont vous avez besoin.”Place ensuite à la Relaxation, qui passe par une détente totale du corps (de haut en bas). La plupart s’allongent, les autres s’assoient adossés à un mur. Lors de cette “sophronisation de base vivantielle” (SBV), Valentine leur suggère d’imaginer une bulle, qui les protège de tous les stress extérieurs. “A l’intérieur, vous pouvez faire tout ce qui vous plaît: courir, rire, dormir… Et essayez de sentir comme votre corps est détendu, libre et en totale sécurité.” “Pendant la relaxation, il y a la voix de Valentine, qui permet quand même de ne pas disparaître sous les pensées”, témoigne Emma. “Et s’il y a des pensées qui vous emmènent ailleurs, ce n’est pas grave, vous les laissez passer, et vous restez concentrés sur vos sensations, sur votre respiration et sur ma voix”, souffle Valentine.La voix? “C’est la seule chose du monde réel sur laquelle on doit se concentrer. La voix de Valentine est douce et calme, on se laisse porter, elle nous emmène plus facilement vers l’imagination.”Séance de sophrologie pour les ados, au studio Marga à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)Dernier temps de la séance, le temps d’échange. Valentine propose aux ados d’exprimer, s’ils le souhaitent, ce qu’ils ont ressenti pendant les exercices. “J’ai ressenti de l’instabilité pendant les deux premiers exercices”, souligne Suzon. “Au début des exercices, je pensais un peu aux problèmes que j’avais, et pendant la relaxation j’ai réussi à tout oublier pour me détendre et ça faisait vraiment du bien”, ajoute Emma. Et d’insister: “la sophrologie c’est bien aussi pour les ados, ça permet de se calmer, de moins stresser avec les notes, de prendre du temps avec soi-même, de faire des exercices, par exemple avant ou après les devoirs, juste cinq ou dix minutes et puis après on repart, ça fait du bien !” “Pour moi, le bien-être c’est être bien dans ma tête et dans mon corps, note Thomas, 13 ans. C’est faire ce qui me plait, tout simplement.”   Qu’est-ce que ça fait de s’écouter respirer ? “Je ne m’étais jamais posé cette question !, rigole Emma. C’est un peu un voyage dans notre corps, on s’écoute comme si on était dans sa bulle.” “Oui c’est vrai, abonde Suzon. Parce que finalement on ne se voit jamais, on n’a jamais l’occasion d’être en quelque sorte confronté à soi-même, donc quand on respire et quand on s’entend respirer on s’imagine vu de l’intérieur.” Louise, 13 ans, avoue n’avoir jamais pris le temps auparavant d’écouter sa respiration. “C’est parce que je suis très impatiente, dit-elle. Et souvent quand je n’arrive pas à dormir on me conseille d’être concentrée sur ma respiration pour m’aider. Et de temps en temps ça marche, c’est vrai.””Et moi je pense qu’après une dispute c’est bien de faire de la sophrologie parce que tu relâches toutes tes émotions, les mauvaises en tout cas”, estime Suzon.”Apprendre à bien respirer c’est important parce qu’après ça va devenir un réflexe, ça devenir naturel. Et ça permet d’être plus relaxé au quotidien”, conclut Thomas.En pleine séance de relaxation sophrologique, au studio Marga à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)Une séance individuelle coûte en moyenne 60 euros, une séance en groupe au Studio Marga, à Paris (11è) 10 euros par personne.Le site de Valentine BenoistDans l’actualité des livres :”Zen comme un zèbre” de Christel Beaurenaut, éditions Desclée de Brouwer. “Moi aussi je médite !” d’Elisabeth Couzon et Charlotte Ribault (Guy Trédaniel éditions).    A lire aussiSujets associés


Source


Crédits photo : www.francetvinfo.fr


Source de l’article : www.francetvinfo.fr


Source: https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/momes-trotteurs/momes-trotteurs-la-sophrologie-un-voyage-interieur_3807803.html