Médias : les Français boudent l’information – Politique


Faire confiance aux médias est une chose, s’intéresser à leurs contenus en est une autre. Le baromètre 2020 « La confiance des Français dans les médias », réalisé par Kantar pour La Croix, montre que l’attention pour ce que diffuse la presse chute. Seuls 59% des Français interrogés suivent les informations avec intérêt, un chiffre en baisse de 8 points par rapport à l’année précédente.

Ce sondage a été lancé en 1987, et livre aujourd’hui le plus bas niveau historique d’intérêt pour l’information. Ainsi, 41% des sondés disent suivre avec une attention « assez faible » ou « très faible » les nouvelles. La faute, d’après le baromètre, à des sujets trop traités par les médias, au premier rang desquels les gilets jaunes (pour 55% des sondés) ou la fausse arrestation de Xavier-Dupont de Ligonnès (pour 51% des sondés).

Radio en tête. Dans cette période de défiance envers les journalistes, la confiance dans les médias traditionnels connait malgré tout une légère hausse (+ 2 points par rapport à 2019) pour s’établir à 46% des Français. La radio demeure le média avec le plus fort taux de confiance (50%), suivi par la presse écrite (46%) et la télévision (40%). Internet lui ne convainc que 23% des consommateurs d’information.

Pourtant, c’est bien sur Internet que la plupart des sondés disent s’informer. C’est notamment vrai pour les jeunes, qui suivent les nouvelles sur Internet à 75%. Les médias traditionnels restent donc en perte de vitesse. La presse écrite notamment, citée par 4% des personnes interrogées comme moyen principal d’accès à l’information. La presse n’a pas fini de se remettre en question, puisque 71 % des Français n’ont pas le sentiment que les médias rendent « mieux et davantage compte » de leurs préoccupations.





Source