Magazine Santé | Développement des enfants : misez sur les jeux de société


Les jeux de plateaux se jouent en binôme ou en équipe de 3, 4, 5 participants, parfois plus ! Cette dynamique incite votre enfant à être force de proposition pour trouver la bonne solution…

Aiguiser l’esprit d’équipe

Mais ils apprennent aussi à rester à l’écoute des autres. Savoir peser le « pour » et le « contre » à plusieurs, prendre une décision en groupe… autant le dire, cette capacité servira à votre enfant toute sa vie.

 

Gérer ses émotions

Attendre son tour, respecter les règles, accepter la défaite… le jeu de société est parfait pour aider les petits à maîtriser leurs émotions et à gérer leur frustration.

Les jeux permettent aussi de « renforcer l’estime de soi car les petits pourraient gagner contre vous », détaillent les spécialistes du développement de l’enfant du site Naître et Grandir.

 

Booster le cognitif

Selon leur objectif et degré de difficulté, les jeux de société poussent à trouver des solutions, à mettre en place des stratégies. Le but : gagner ! Mais avant de crier victoire, les cerveaux des petits, éponges à connaissance, gagnent à être entraînés pendant ces moments ludiques.

Les jeux peuvent « même améliorer la motricité fine grâce à la manipulation de pions, de cartes et de dés. Certains jeux développent également des habiletés qui seront utiles plus tard à l’école, comme jouer avec les chiffres, les lettres et les mots de même que s’exprimer à voix haute ».

 

Stimuler l’imagination

Certains jeux incitent à inventer des histoires, à décrire des images… un bel espace pour permettre à l’imaginaire souvent fertile des jeunes de s’évader.

Et pour les jeunes ados parfois plongés dans les écrans, cette entrée dans le monde de l’illusion repose l’esprit des clics et des vidéos.

 

Apprécier les bienfaits du calme

Avec la lecture, les jeux de société sont à peu près les seuls moments pendant lesquels le calme se fait. Et contre toute attente, vos petites piles d’énergie à deux pattes apprécient de se poser un peu.

Il faut simplement le leur proposer, sous peine de les voir courir dans tous les sens pendant encore de longs quarts d’heure.



Source