Politique

L’ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra, de retour devant la justice à Pau

L’ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra, accompagné de sa fille Sophie, actuelle directrice des Halles de Pau, et de Françoise Pautrizel, ancienne directrice de la Société d’économie mixte Biarritz Océan (qui regroupe le Musée de la mer et la Cité de l’océan), est arrivé ce jeudi à la Cour d’Appel de Pau qui examine à nouveau l’affaire de prise illégale d’intérêt présumée pour laquelle il est poursuivi. 

Entouré de leurs avocats Me Daniel Lalanne, Me Bordas et Me Astabie, les trois prévenus se sont déclarés sereins dans l’issue de ce nouveau procès. En première instance le Tribunal correctionnel de Bayonne avait prononcé la relaxe. Initialement programmée en décembre dernier,  l’audience avait été reportée en raison notamment de la grève des avocats à l’époque.

>> Mise à jour :  l’avocat général Dominique Boiron a requis ce jeudi après-midi, à l’endroit de Didier Borotra, 12 mois de prison avec sursis et 35 000 euros d’amende. Et 4 mois de prison avec sursis pour sa fille, Sophie Borotra et Françoise Pautrizel, ainsi que 10 000 euros d’amende. Le tout assorti d’une interdiction d’exercer durant cinq ans des fonctions électives ou à la tête d’une entreprise publique pour l’ancien sénateur maire. Les avocats de la défense s’appuyant sur l’absence de preuves et le jugement en première instance ont demandé la relaxe. L’arrêt sera rendu le 29 août prochain.

Chronologie et rappel des faits 

7 février 2015

Dans un article sur les difficultés de la société d’économie mixte de la Cité de l’Océan de Biarritz, “Sud Ouest” révèle l’existence d’un contrat de conseil passé entre la SEM présidée par l’ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra et la société biarrote AGC (Achats, gestion, conseil), dirigée par Sophie Borotra. Cette “mission d’expertise en achats et optimisation des dépenses” représente 48 000 euros sur deux ans entre septembre 2013 et 2014. Ce contrat entre le père et sa fille “pourrait s’apparenter à un délit de prise illégale d’intérêt”, souligne déjà “Sud Ouest”.

25 juin 2015

Le Procureur de la République de Bayonne ouvre une enquête préliminaire sur cette affaire, suite à la plainte déposée quelques jours plus tôt par Jean-Yves Viollier, citoyen biarrot, ancien journaliste du “Canard Enchaîné” et éditeur du blog “Bisque bisque basque !”.

8 décembre 2015

Didier Borotra, Sophie Borotra et la directrice de la Cité de l’Océan Françoise Pautrizel sont entendus par les enquêteurs de la brigade financière de la Police judiciaire. A l’issue des investigations, la somme de 35 000 euros est retenue pour cette prise illégale d’intérêt. Le trio est mis en examen.

31 janvier 2017

Didier Borotra, Sophie Borotra et Françoise Pautrizel sont jugés pour des faits de “prise illégale d’intérêts par chargé de mission de service public dans une affaire dont il assure l’administration ou la surveillance”. Jean-Yves Viollier, auteur du blog poil à gratter “Bisque, bisque, basque!” s’est constitué partie civile. Cette dernière sera rejetée pour des vices de procédure.

Une peine d’un an de prison avec sursis et 35 000 euros d’amende sont requis par le Procureur de la République de Bayonne Samuel Vuelta-Simon contre l’ancien maire. Avec une privation des droits civiques, civils et de famille durant 3 ans. Il demande 3 mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende pour Sophie Borotra et 3 mois de prison avec sursis et 6 000 euros d’amende à l’encontre de Françoise Pautrizel. Leurs avocats plaident la relaxe. 

28 mars 2017

Le Tribunal correctionnel de Bayonne relaxe en première instance Didier Borotra, Sophie Borotra et Françoise Pautrizel des chefs de prise illégale d’intérêts et recel de prise illégale d’intérêts. Le parquet de Bayonne fait appel dans la foulée de la décision de relaxe devant la chambre correctionnelle de la cour d’appels de Pau. 

L’ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra, avec sa fille Sophie Borotra, et l’ancienne directrice de la Société d’économie mixte (SEM) Biarritz Océan, Françoise Pautrizel, ce jeudi au tribunal de Pau
L’ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra, avec sa fille Sophie Borotra, et l’ancienne directrice de la Société d’économie mixte (SEM) Biarritz Océan, Françoise Pautrizel, ce jeudi au tribunal de Pau

Crédit photo : Le Deodic David


Source

Mots Cléfs

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
elementum ultricies mi, ut tristique id Donec risus. diam quis, non commodo
Fermer