La position d’Isabelle Assih sur le sport fait bondir Alain Guillou – Quimper






Lecture : 2 minutes

Mercredi, Isabelle Assih, candidate de la gauche plurielle aux municipales, énumérait des complexes sportifs dégradés et estimait « urgent de bâtir une nouvelle politique sportive ». Alain Guillou, adjoint aux sports, lui répond dans un communiqué. « En ce qui concerne le tennis, nous avons effectué des travaux de réfection de la toiture et refait deux courts pour un montant de 523 000 €. Les fuites actuelles, conséquences d’intempéries exceptionnelles, sont en cours de traitement et le pôle tennis n’est pas fermé. Nous avons également rénové le gymnase de Pen-ar-Stang, principalement utilisé par les gymnastes de La Quimpéroise pour un montant de 573 000 € et avons participé au financement du praticable. Nous avons participé à la rénovation de la salle Michel-Gloaguen (chauffage, panneaux publicitaires, leds). Nous avons créé un terrain de foot synthétique sur le stade Jean-Brélivet à Ergué-Armel (et tribune-vestiaires à venir) », liste Alain Guillou.


« Une certaine méconnaissance du sujet »

Avec une pointe d’ironie, il « remercie Isabelle Assih pour sa contribution », même si elle reflète, à ses yeux, « une certaine méconnaissance du sujet ». Selon lui, « elle a oublié la baisse drastique des dotations de l’État (perte de 20 millions d’euros sur les six ans du mandat) ». Il rappelle encore, sur le dossier de la piste d’athlétisme, « que lors de la précédente mandature, malgré des marges financières beaucoup plus confortables, rien n’a été entrepris ». Il ajoute que « le nombre de manifestations sportives (hors rencontres habituelles de championnat) est passé de 125 en 2014 à 161 en 2019, que nous avons priorisé l’ouverture d’équipements dédiés à la pratique libre (City stades de Kervouyec et de Kermoysan, parcours sportif de Créac’h-Gwen entre autres), mis en place le chèque du petit sportif, développé le sport dans les quartiers, l’EPS à l’école, le sport-santé… ».





Source