Simon Roure et Maxime Sanchez, deux étudiants en troisième année à l’Isat en Mécanique et Ingénierie des Transports, ont présenté, mardi matin, leur prototype de véhicule basse consommation à l’école des finances publiques de Nevers.
Si Mona le nom du prototype fonctionnant à l’essence sans plomb attend sa nouvelle coque, elle peut rouler des mécaniques en montrant la sienne. La vingtaine d’Isatiens s’occupant de son avenir devrait mettre le point final de la préparation de cette voiture new-look pour son rendez-vous de l’année : le Shell Eco Marathon, une course organisée à Londres au début du mois de Juillet regroupant écoles et structures privées.
Le but est de parcourir le plus de kilomètres avec seulement un litre de sans-plomb embarqué. Sa petite sœur, Lisa fonctionnant à l’électricité et détentrice du record de la plus longue distance parcourue de l’Isat ne pourra pas, en revanche, se dégourdir les pistons cette année, sa compétition hexagonale étant annulée.

Ce projet estudiantin permet à ses acteurs de toucher à toutes les composantes de l’élaboration d’un véhicule, de l’ingénierie à la recherche de sponsors et mécènes. Une opportunité pour l’ouverture d’esprit de ces jeunes : « Nous sommes assez autonomes, ce qui est aussi intéressant, on est très fier de montrer ce qu’on sait faire ».
Des prototypes à Monaco
À ce titre, l’Isat exposera ses prototypes au salon de l’automobile de Monaco du 5 au 8 mars, une belle reconnaissance pour le travail effectué par l’école.
Un troisième véhicule devrait sortir rapidement de l’imagination de ces futurs ingénieurs avec un moteur fonctionnant à l’éthanol “made in Isat”, une nouvelle preuve que la recherche dans le domaine des économies d’énergies fossiles est bien ancrée dans la culture de l’école.



Source


Crédits photo : www.lejdc.fr


Source de l’article : www.lejdc.fr


Source: http://www.lejdc.fr/nevers-58000/actualites/ils-roulent-a-leconomie_13744569/