Figure du monde des médias en France, Hervé Bourges est décédé ce dimanche 23 février 2020, à l’âge de 86 ans. Né le 2 mai 1933 à Rennes, ce dernier a été diplôme de la prestigieuse Ecole supérieure de journalisme de Lille en 1955. Il débute sa carrière dans l’hebdomadaire Témoignage chrétien, qui milite alors contre la guerre d’Algérie. Après s’être occupé de l’organisation de théâtre des armées en Algérie, dans le cadre de son service militaire, l’homme revient en France en 1960. Deux années plus tard, le journaliste devient le conseiller de Ahmed Ben Bella dans l’Algérie indépendante, et prend la nationalité algérienne. Suite au renversement de celui-ci en 1965, Hervé Bourges s’enfuit vers la Tunisie, avant d’être arrêté par les autorités algériennes. Cependant, grâce aux interventions de Jacques Chirac, d’Abdelaziz Bouteflika ou encore d’Edmond Michelet, dont il avait rejoint le cabinet en 1960, l’homme est rapidement libéré.En 1970, Il crée L’école de journalisme de Yaoundé, au Cameroun. Six années plus tard il est également nommé directeur de l’ESJ Lille. Durant sa brillante carrière, ce dernier a été le patron de RFI, TF1, RMC, Antenne 2 et de FR3. En 1993, la figure de l’audiovisuel est désignée “ambassadeur de la France” auprès de l’UNESCO. Deux années plus tard, François Mitterrand le nomme à la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Enfin, en 2001, il devient le président de l’Union internationale de la presse Francophone. Officier de la Légion d’honneur depuis 1998, le journaliste a été promu commandeur de celle-ci le 14 juillet 2011. On lui doit notamment les ouvrages De mémoire d’éléphant, Une chaîne sur les bras, Décoloniser l’information, La télévision du public…”Hommage à Hervé Bourges, ‘père fondateur’ de France Télévisions, créateur inventif de l’audiovisuel, humaniste résolu et infatigable de la francophonie, ami passionné de l’Afrique. Tout France Télévisions est en deuil aujourd’hui.” écrit la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte. “Nous qui l’admirions, avons fait appel à lui, pu maintes fois compter sur son inestimable concours, ses avis sur les médias ou sur l’état de droit sommes profondément peinés.” lui rend également hommage la 3e secrétaire générale de la francophonie Michaëlle Jean. “Hervé Bourges c’était l’Algérie, c’était l’Afrique, c’était la francophonie, c’était le journalisme, c’était l’audiovisuel public, c’était tout l’audiovisuel. C’était une conscience. J’aimais son regard sur le monde et sur les hommes. Exigeant et juste.” s’exprime à son tour l’ancien patron de Radio France Mathieu Galet.Hommage à Hervé Bourges, « père fondateur » de @Francetele créateur inventif de l audiovisuel, humaniste résolu et militant infatigable de la francophonie, ami passionné de l’Afrique. Tout @Francetele est en deuil aujourd’hui.— Delphine Ernotte (@DelphineErnotte) February 24, 2020 #HervéBourges La rumeur de son décès a circulé, été démentie, la voici confirmée. Nous qui l’admirions, avons fait appel à lui, pu maintes fois compter sur son inestimable concours, ses avis sur les médias ou sur l’état de droit sommes profondément peinés https://t.co/UYyyupHSgZ— Michaëlle Jean (@MichaelleJeanF) February 24, 2020 Hervé Bourges c’était l’Algérie, c’était l’Afrique, c’était la francophonie, c’était le journalisme, c’était l’audiovisuel public, c’était tout l’audiovisuel. C’était une conscience. J’aimais son regard sur le monde et sur les hommes. Exigeant et juste. https://t.co/MgpiPzIidA— Mathieu Gallet (@mathieu_gallet) February 24, 2020 V-K. N. 


Source


Crédits photo : www.programme-television.org


Source de l’article : www.programme-television.org


Source: https://www.programme-television.org/news-tv/Herve-Bourges-ancien-patron-de-TF1-et-de-France-Televisions-est-mort-a-86-ans-4655637



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
29 − 8 =