Et si vous maigrissiez de la langue pour améliorer votre sommeil ?


Vous ronflez, vous réveillez durant votre sommeil ou arrêtez de respirer pendant plusieurs secondes pendant la nuit ? Et si c’était à cause… de votre langue ? Selon une étude réalisée par des chercheurs américains, celle-ci pourrait en effet être responsable des symptômes de l’apnée du sommeil. 

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques sont d’abord partis du principe que la graisse de la langue est corrélée avec le poids du corps. Les personnes obèses sont notamment plus susceptibles d’avoir une langue grasse. Les chercheurs ont donc suivi 67 individus souffrant d’obésité ainsi que d’apnée du sommeil, auxquels ils ont fait passer une IRM à deux moments distincts : au début et à la fin de l’étude, après leur avoir fait perdre du poids, « par modification intensive du mode de vie ou par chirurgie bariatrique », précise le rapport.

Et leurs conclusions sont sans appel. « La perte de poids était significativement associée à une réduction des volumes de la langue », affirment les chercheurs dans leur étude publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. Et « les réductions de la graisse de la langue étaient fortement corrélées avec les réductions » des symptômes de l’apnée du sommeil.

La raison de ce phénomène étonnant est toute trouvée. « Pendant les phases de sommeil profond, la plus grande partie de nos muscles se relâche, se détend, y compris ceux de la langue », explique le docteur Frédéric Le Guillou, pneumologue et président de l’association Santé respiratoire France, auprès du Figaro. « Ce relâchement de la langue peut entraîner une obstruction des voies aériennes supérieures qui se traduit par le ronflement et peut aller jusqu’à provoquer un arrêt momentané de la respiration : c’est l’apnée du sommeil », indique-t-il.

Pour diminuer la graisse de sa langue, peu de solutions existent. Seule la perte de poids permet de la réduire et, ainsi, de limiter les symptômes de l’apnée du sommeil si l’on y est sujet.





Source