Politique

Emmanuel Macron appelle à un “engagement collectif” pour lutter contre Netflix et Disney

Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock.com


Le chef de l’État français a mis en garde contre l’hégémonie des grands acteurs américains et chinois en matière de culture. Selon lui, pour ne pas se laisser distancer, l’Europe doit avancer unie. En France, cela commencera notamment avec la création d’un nouveau fonds dédié aux entreprises de ce marché, doté de 225 millions d’euros.

Les services d’abonnement vidéo se multiplient en ce moment, et il ne vous aura pas échappé que rares sont les acteurs européens à se faire une place parmi la concurrence. Lundi dernier, Emmanuel Macron a affirmé sa volonté de changer cette situation.

Protéger la culture française et européenne

Le président français a ainsi réuni 130 personnalités des industries culturelles et créatives, lors d’un déjeuner à l’Élysée. Il a alors exhorté les acteurs européens à s’unir, pour faire face « aux grands champions américains » tels que Netflix, Disney ou Apple, et « au modèle chinois surfinancé, statocentré, qui peut faire des ravage. (…) Face aux défis du numérique, c’est d’un engagement collectif dont nous avons besoin », a affirmé le chef de l’État.

Autour de lui, les responsables présents ont abondé en ce sens, évoquant la nécessité de défendre un secteur qui serait en danger. Emmanuel Macron a donc confié à son ministre de la Culture l’élaboration d’un plan d’action, en concertation avec les acteurs de l’industrie.

225 millions d’euros pour favoriser la croissance d’entreprises créatives et culturelles

Néanmoins, le président de la République n’a pas attendu la définition de cette future stratégie pour commencer à aider les entreprises du secteur. En effet, il a annoncé la création d’un fonds d’investissement de 225 millions d’euros, qui servira à financer l’amorçage et le développement de sociétés œuvrant dans la création et la culture.

On n’en sait toutefois pas davantage sur ce nouveau fonds, si ce n’est qu’il sera géré par Bpifrance et qu’il aura pour but de concourir à la résistance des acteurs européens face la domination des géants américains et chinois.

Source : La Tribune


Source

Mots Cléfs

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
libero libero. quis dolor id, ut sit id Donec massa
Fermer