International

DIRECT. Regardez et commentez le débat entre les “Spitzenkandidaten”, les candidats à la présidence de la Commission européenne

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #EUROPEENNES

20h55 : Les candidats auront une minute pour se présenter, puis six thèmes seront abordés : immigration, chômage, climat, fiscalité, commerce et populisme. Pour chaque question, les candidats auront une minute pour répondre à chaque question. Enfin, chacun des six candidats aura droit à deux jokers qu’ils pourront utiliser pour contredire ses concurrents.

20h41 : Avant le début du débat à suivre à partir de 21 heures sur franceinfo canal 27, voici qui sont les six “Spitzenkanidaten” qui vont s’affronter ce soir. Il s’agit des candidats pour le poste de président de la Commission européenne, qui sera élu au mois de juillet par les nouveaux eurodéputés.

– l’Allemand Manfred Weber pour le Parti populaire européen (droite)
– le Néerlandais Frans Timmermans pour le Parti socialiste européen (gauche)
– le Tchèque Jan Zahradil pour les Conservateurs et réformistes européens (eurosceptiques)
– la Danoise Margrethe Vestager pour l’Alliance des démocrates et libéraux (centristes)
– l’Allemande Ska Keller pour les Verts
– le Belge Nico Cué pour le Parti de la gauche européenne (gauche radicale)

20h23 : Dans environ 40 minutes commencera le débat (à suivre en direct sur franceinfo canal 27) entre les six “Spitzenkandidaten”, le nom que l’on donne aux candidats à la présidence de la Commission européenne. Après les élections européennes du 26 mai, l’un d’eux sera peut-être désigné pour être investi par le nouveau Parlement. Peut-être, car les chefs d’Etat et de gouvernement veulent se garder la possibilité de désigner la personnalité de leur choix. Explications dans notre article.

20h15 : Quelles sont les informations à retenir à 20 heures ?

• Ils débattent ce soir à 21 heures : voici les “Spitzenkandidaten”, qui briguent la présidence de la Commission européenne.

• Le tribunal administratif de Paris a rejeté un recours en urgence des parents de Vincent Lambert contre l’arrêt des soins de leur fils, prévu à partir de lundi.

• Troisième jour d’audience, à Paris, dans le procès du couple Balkany. Patrick Balkany a été interrogé sur son patrimoine immobilier, cet après-midi. L’audience reprendra demain à 13h30.

• Vingt-six pays et géants d’Internet ont rallié “l’appel de Christchurch” pour lutter contre les contenus en ligne terroristes ou extrémistes violents, annonce l’Elysée.

19h47 : “Vous arrivez avec vos fiches préparées, vous répétez vos éléments de langage !”

Le candidat du RN, très incisif lors de ce débat, s’agace des “pirouettes” de Nathalie Loiseau, parfois un peu vague dans ses réponses. La candidate de LREM reproche à son adversaire d’être “agressif”.

19h31 : Le débat se poursuit entre Nathalie Loiseau et Jordan Bardella, qui s’accusent mutuellement de mentir sur divers sujets. A l’instant, le candidat RN souligne les liens de LREM avec l’ALDE, parti qui a par le passé obtenu des financements de la part de Monsanto. Nathalie Loiseau tente d’expliquer que le parti ALDE “n’a rien à voir” avec le groupe ALDE au Parlement européen… Nous avions consacré un article à cette polémique début mars.

19h17 : Elu sous l’étiquette LFI, Andréa Kotarac a annoncé, hier soir en direct sur BFMTV, qu’il quittait le mouvement et qu’il voterait pour la liste RN aux européennes. Qui est ce conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes ? Nous faisons le point dans cet article.

Andréa Kotarac (avec l'écharpe rouge), aux côtés de Jean-Luc Mélenchon, venu le soutenir lors de la campagne des municipales, le 14 mars 2014 à Lyon. (MAXPPP)

19h24 : Jordan Bardella souligne que la Roumanie et le Pakistan auraient trouvé un accord pour faire venir 500 000 travailleurs détachés. “C’est faux !” lui répond Nathalie Loiseau. Cette “information” a été démentie par le gouvernement roumain, comme l’indique Le Monde.

19h12 : Les deux candidats débattent de la proposition d’instaurer un smic européen, mesure à laquelle Jordan Bardella et le RN sont opposés. “Vous n’avez aucune proposition pour faire converger les salaires en Europe. Nous proposons une convergence vers le haut. Il n’a jamais été question de baisser le smic en France”, lui répond Nathalie Loiseau.

19h07 : “Ce sera aussi l’occasion de faire le bilan de ce qu’a fait le Front national au Parlement européen pendant cinq ans.”

Nathalie Loiseau répond à Jordan Bardella en critiquant le bilan des élus du RN au Parlement européen.

19h05 : “Si on est d’accord avec la politique d’Emmanuel Macron, il faut voter pour La République en marche, sinon il faut voter pour la seule liste capable d’arriver en tête.”

Sur BFMTV, le candidat du parti de Marine Le Pen, qui débat face à Nathalie Loiseau, appelle, sans utiliser cette expression, à faire des élections européennes un référendum contre la politique du chef de l’Etat.

19h02 : Bonsoir à toutes et à tous ! Nous allons suivre ensemble cette soirée riche en actualité européenne, avec d’abord le débat entre Jordan Bardella et Nathalie Loiseau, puis à partir de 21 heures sur franceinfo, le débat entre les six “Spitzenkandidaten”, candidats à la présidence de la Commission européenne. Par ailleurs, plusieurs meetings de candidats se tiennent ce soir, notamment François-Xavier Bellamy à Paris, Raphaël Glucksmann à Rouen ou encore Yannick Jadot à Toulouse.

18h08 : Il est 18 heures, voici les titres :

• Ils débattent ce soir à 21 heures : voici les “Spitzenkandidaten”, qui briguent la présidence de la Commission européenne.

Troisième jour d’audience, à Paris, dans le procès du couple Balkany. Patrick Balkany a été interrogé sur son patrimoine immobilier, cet après-midi. L’audience reprendra demain à 13h30.

Vingt-six pays et géants d’Internet ont rallié “l’appel de Christchurch” pour lutter contre les contenus en ligne terroristes ou extrémistes violents, annonce l’Elysée.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a affirmé que la reprise de l’aciérie Ascoval par British Steel aurait bien lieu, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. La santé du repreneur britannique nourrit les interrogations, mais le ministre assure que l’Etat français et British Steel ont bien fait le nécessaire pour la reprise de l’aciérie.


Source

Mots Cléfs

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
dolor quis, facilisis risus. Donec pulvinar
Fermer