Le point sur la situation
– On déplore 57 cas de contamination en France depuis fin janvier. 19 nouveaux cas ont été annoncés vendredi. – Il y a notamment 18 cas dans l’Oise, six à Annecy et deux à Montpellier.- La Chine continentale, où l’épidémie s’est déclarée fin décembre, compte 78 824 cas, dont 2 788 décès.- Ailleurs dans le monde, près de 60 pays et territoires sont touchés, totalisant 5 293 cas dont 82 décès.

10 h 12 : Le Conseil de défense a débutéLe Conseil de Défense présidé par Emmanuel Macron pour traiter de la crise du coronavirus a débuté à 10h. Il précède un Conseil des ministres exceptionnel réuni sur le même thème.Pour rappel, depuis fin janvier, 57 patients atteints de la maladie Covid-19 ont été recensés dans le pays. Le bilan est de deux morts (un enseignant français de 60 ans dont le décès a été annoncé mercredi et un touriste chinois de 80 ans), douze guérisons et une quarantaine de malades hospitalisés.

Emmanuel Macron préside deux réunions d’urgence alors que l’épidémie a franchi “une nouvelle étape” en France. Photo archives AFP
 9 h 12 : Le semi-marathon de Paris maintenu… pour l’instantLe semi-marathon de Paris, qui doit réunir 44 000 coureurs ce dimanche, n’a pour l’heure pas été annulé. “A ce stade, il n’y a pas lieu d’annuler les grands événements. Mais cela vaut… au moment où je le dis”, a expliqué vendredi le préfet de police, Didier Lallement. Un choix inverse de ce qui a été fait en Suisse, où les grands événements, comme le carnaval de Bâle ou le Salon de l’automobile de Genève, ont été annulés.Néanmoins, Paris se prépare à l’arrivée de l’épidémie. Vu la concentration d’habitants – 10 millions dans la métropole, 13 millions dans la région – la vigilance est particulièrement vive. Les autorités administratives et sanitaire ont donc mis en place une “cellule de suivi et d’anticipation”, rapporte Le Parisien. 8 h 42 : 36 5000 personnes guériesSi l’épidémie gagne du terrain, il faut tout de même saluer les bonnes nouvelles. Un chiffre est particulièrement encourageant : sur les 84 000 personnes à avoir été contaminées dans le monde, 36 500 sont déjà guéries, selon un décompte effectué par l’université Johns Hopkins aux Etats-Unis, qui compile des données de l’OMS et des autorités sanitaires de chaque pays. 8 h 11 : 888 contaminations en ItalieEn Italie, le coronavirus a déjà contaminé 888 personnes, dont 21 mortellement. Le pays est devenu une plateforme de diffusion du Covid-19. Rome a pris des mesures drastiques pour enrayer l’épidémie sur son territoire, comme la fermeture des écoles, l’annulation d’événements sportifs ou culturels et la mise en quarantaine de 11 communes du Nord, poumon économique du pays.

Au centre de Milan, la galerie Victor Emmanuel II est quasiment déserée par les touristes. Photo Miguel MEDINA/AFP
7 h 48 : Controverse sur les chiffres iraniensLa radio BBC Persian, qui dépend du groupe audiovisuel public britannique BBC, a affirmé qu’au moins 210 personnes sont mortes en Iran, pour la plupart à Téhéran ou à Qom. Ce bilan, six fois plus élevé que les chiffres officiels, a été démenti par le gouvernement. «La transparence exemplaire de l’Iran dans la publication d’informations sur le coronavirus a cloué sur place de nombreuses personnes», a assuré le porte-parole du ministère iranien de la Santé, Kianouche Jahanpour.7 h 46 : Le monde au ralenti Il n’y a pas que les marchés financiers à être déstabilisés par l’épidémie. Avions cloués au sol, centres commerciaux déserts en Chine, écoles et parcs d’attraction fermés au Japon, événements ou salons internationaux annulés… Le monde entier s’immobilise à mesure que le nouveau coronavirus se propage. L’activité manufacturière en Chine a ainsi touché en février son plus bas niveau jamais enregistré.A Genève, c’est le Salon de l’automobile, un rendez-vous majeur du secteur, qui a été annulé, puis le symposium annuel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) prévu à Lausanne. A Berlin, le Salon international du tourisme prévu du 4 au 8 mars a également été annulé. 7 h 41 La semaine noire des marchés financiersDans cette incertitude qui règne actuellement, les Bourses ont dégringolé vendredi, enregistrant des pertes oscillant entre 3% et 5%. La Bourse de New York a connu une semaine noire, avec un Dow Jones en baisse de plus de 12% sur les cinq derniers jours. Les marchés financiers connaissent une de leurs pires semaines depuis la crise financière de 2008-2009, qui avait plongé l’économie mondiale dans la récession. 7 h 33 : Éviter “la poignée de main”En attendant d’éventuelles mesures, le ministre de la Santé, lui-même médecin, a rappelé l’importance des «petits gestes qui font une grande protection».«Je recommande désormais, et pour une période qui reste à déterminer, d’éviter la poignée de mains», a-t-il dit, en indiquant que le contact des mains était un important vecteur de contamination.

Ce soir, alors que 57 cas de #COVID19 sont identifiés en France, je tiens à rappeler que ce sont les petits gestes qui garantissent une grande protection : ? Lavez-vous les mains régulièrement? Évitez le serrage de mains pic.twitter.com/NjGBv7ACco— Olivier Véran (@olivierveran) 28 février 2020

7 h 22 : Réunions de crise à l’Élysée Emmanuel Macron préside samedi matin un Conseil de Défense suivi d’un Conseil des ministres exceptionnels pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus. Celle-ci a franchi «une nouvelle étape», selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, en France vendredi, avec la découverte de 19 nouveaux cas d’infection. 7 h 13 : L’épidémie s’accélère fortement en Corée du SudEn Corée du Sud, les autorités ont recensé samedi trois nouveaux décès, portant à 16 morts le bilan de l’épidémie dans le pays. Et 594 cas supplémentaires de contamination ont été comptabilisés, la plus forte hausse quotidienne à cette date. Avec près de 3.000 cas, la Corée du Sud est le deuxième pays le plus touché au monde par l’épidémie, derrière la Chine.

Des soldats coréens vont répandre du désinfectant en mesure de prévention contre le coronavirus. Photo AFP
7 h : Niveau de menace maximum pour l’OMSL’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a relevé à son degré maximum le niveau de la menace liée au nouveau coronavirus.L’OMS, qui a porté à «très élevé» le niveau de la menace, a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19, et averti : se croire à l’abri de la maladie serait une «erreur fatale».



Source


Crédits photo : www.ledauphine.com


Source de l’article : www.ledauphine.com


Source: https://www.ledauphine.com/france-monde/2020/02/29/coronavirus-niveau-de-menace-maximum-pour-l-oms



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
19 × 14 =