Bretagne. Les bons chiffres de l’économie et de l’emploi


La bonne santé de l’économie bretonne ne se dément pas. Selon les chiffres que publie l’Insee pour le 3e trimestre 2019, l’emploi salarié continue de croître. La Bretagne est toujours la région de France qui détient le plus faible taux de chômage.

La bonne fréquentation touristique du 3e trimestre 2019 a notamment profité au secteur de l’hôtellerie qui a enregistré une hausse de 4,8 % du nombre de nuitées en juillet. | OUEST FRANCE ARCHIVES


  • La bonne fréquentation touristique du 3e trimestre 2019 a notamment profité au secteur de l’hôtellerie qui a enregistré une hausse de 4,8 % du nombre de nuitées en juillet.
    La bonne fréquentation touristique du 3e trimestre 2019 a notamment profité au secteur de l’hôtellerie qui a enregistré une hausse de 4,8 % du nombre de nuitées en juillet. | OUEST FRANCE ARCHIVES

Au 3e trimestre 2019, la croissance de l’emploi salarié breton s’est poursuivie, selon les chiffres que publie l’Insee ce jeudi 16 janvier 2020. Avec 2 500 emplois supplémentaires en trois mois, la hausse s’établit à 0,2 %, comme au niveau national. Sur un an, elle atteint 1,4 % et reste plus soutenue que dans l’ensemble du pays.

Bon indicateur du dynamisme de l’économie bretonne, l’emploi intérimaire a rebondi de 0,8 % au 3e trimestre 2019 en Bretagne (+ 350 emplois), tandis qu’il continuait à reculer au niveau national (– 0,4 %). En un an, l’emploi intérimaire affiche une hausse de 3,4 % dans la région (+ 1 500 emplois) alors qu’il recule de 1 % en France.

La solidité de l’emploi concerne chaque grand secteur de l’économie bretonne, à l’exception du tertiaire non marchand. La fréquentation des hôtels bretons a augmenté plus fortement qu’au niveau national. Elle a été particulièrement dynamique en juillet où le nombre de nuitées a augmenté de 4,8 %, porté par la fréquentation des touristes français (+7,7 %).

Dans la construction de logements neufs, l’activité est demeurée en baisse durant le 3e trimestre 2019, mais avec des perspectives qui se sont améliorées en Bretagne. Les permis de construire ont redémarré grâce au rebond en Ille-et-Vilaine.

Le taux de chômage demeure à un bas niveau en Bretagne (7,1 %) malgré une légère hausse au 3e trimestre. Il est le plus faible des régions françaises. Dans le même temps, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi continue à diminuer, dans des proportions similaires au niveau national.

Enfin, les créations d’entreprises repartent à la hausse dans la région et les défaillances sont moins nombreuses.

Partager cet article

Bretagne. Les bons chiffres de l’économie et de l’emploiOuest-France.fr



Source