l’essentiel
Samedi à 4 h 30, sur la route entre Alaigne et Belvèze-du-Razès, trois jeunes Belvézois ont été attaqués, et l’un d’eux blessé, par cinq individus armés.

Il était 4 h 30, samedi, sur la route départementale 102, entre Alaigne et Belvèze-du-Razès, quand trois jeunes gens : deux garçons et une fille (la conductrice), âgés d’une vingtaine d’années, et habitant Belvèze, ont été agressés. Les faits se sont déroulés alors qu’ils revenaient d’une soirée passée chez une amie commune, à Alaigne.

Pendant qu’ils regagnaient leurs domiciles respectifs, une BMW les a soudain doublés pour ensuite leur couper brutalement la route. La jeune fille a donc dû stopper aussitôt, en plein milieu de la chaussée. Et au même instant, cinq individus cagoulés, tenant des armes à feu, s’extrayaient rapidement de leur grosse cylindrée, forçant les trois jeunes gens, sur lesquels ils pointaient leurs armes, à sortir de leur voiture.

Toutefois, l’un des deux garçons ne s’est pas du tout montré intimidé, allant même jusqu’à apostropher les agresseurs en leur précisant qu’il ne croyait pas que leurs armes soient réelles. En guise de réponse, le jeune a écopé d’un coup de crosse asséné sur la tempe, perdant aussitôt connaissance.Sans doute agacés par cet intermède non prévu, les agresseurs ont alors contraint les deux autres victimes à s’agenouiller et les ont dépouillées de leurs cartes bleues, y compris celle du jeune qui avait été frappé. Puis les assaillants se sont enfouis illico à bord de leur véhicule, et en volant la Mini de la jeune fille.Une bande venue de Perpignan ?Alertés par l’une des victimes, les gendarmes sont arrivés sur les lieux peu après. Quant au jeune blessé à la tête, il a été transporté à l’hôpital de Carcassone par les pompiers de Montréal-de-l’Aude.Selon certaines de nos sources, les agresseurs ne seraient pas originaires de l’Aude. Et s’ils circulaient le long de cette petite route départementale, c’était pour éviter les grands axes de même que les caméras de vidéosurveillance, et passer ainsi inaperçu. Un lien pourrait être établi avec un autre car-jacking, commis pendant cette même nuit de vendredi à samedi, à Perpignan. Une enquête est en cours, menée conjointement par le commissariat de police de Perpignan ainsi que par la brigade de recherche de la compagnie de Limoux.



Source


Crédits photo : www.ladepeche.fr


Source de l’article : www.ladepeche.fr


Source: https://www.ladepeche.fr/2020/02/24/belveze-braques-en-pleine-nuit-pour-leur-voler-leur-voiture,8751380.php



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
30 + 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.